© 2023 by  EVENT PRODUCTIONS. Proudly created with Wix.com

  • w-facebook
  • White Google+ Icon

Sea Reines

Récital tout terrain

2017

« Sea Reines » est un récital à la croisée des arts.

On y chante, on y joue, on y danse.

Nous avons choisi une forme pluri-disciplinaire qui nous permettait d’ouvrir les horizons de la narration. Nous vous raconterons la traversée d’une petite fille, nous vous parlerons d’un pêcheur qui prit dans ses filets un squelette invraisemblable, symbole de notre humanité resté au fond des eaux.

Nous tenterons de le reconstituer, de le réchauffer os par os. Nous vous invitons à plonger au coeur de la mer Méditerranée, à écouter ses chants et ses mythes, à entrevoir l'espoir d'une vie meilleure rongée par le sel.

Ce récital est écrit comme une Ode aux Femmes et à l’Enfance.

Nous endossons le rôle des mythiques  sirènes mi-femme , mi-monstre pour vous raconter ces histoires. « Sea Reines » questionne la place de la poésie comme instrument de lutte, notre rapport aux mythes et à l’histoire commune, la dégradation de notre nature humaine.

Et la place de l’enfance dans tout cela…

" Sonnez l'alarme, on meurt ici ! Sonnez sirènes ! Sonnez !" 

La parole donnée aux instruments migrateurs :

Pour ce faire nous avons opté pour une création musicale faisant appel aux instruments qui ont effectué le voyage en bateau.

Ils nous apparaissent comme vecteurs de nos messages, de nos contes et nos histoires, de l’imaginaire que nous associons aux migrations maritimes.

Notre envie passe par la création de notre propre folklore.

La voix est l’instrument essentiel du chant rattaché à la mer, auquel nous accrocherons ce que nous appelons les instruments migrateurs. Nous mixerons la clarinette à la mandoline, nous userons des cordes d’une guitare folk à celle d’une cithare, nous emprunterons flûtes et double flûtes, ainsi que Bodran, caisses claires et tambours.

Mise en scène : Malou Vigier

avec Nelly Célérine, Cécile Dumoutier, Laurent Marion et Malou Vigier

Lumière : Julien Barrillet

Costumes et scénographie : Mariannick Poulhes